Tout projet d’entreprise nécessite d’y croire et de mesurer autant le potentiel de l’activité que les écueils à franchir. Le chemin pour réussir est balisé par les qualités du dirigeant et des managers parmi lesquelles on retrouve la passion, la détermination, la capacité de convaincre, la persévérance, la détermination. Cependant, la réussite dépend aussi essentiellement d’un paramètre indispensable : leur confiance en eux !

La résilience est d’une importance cruciale dans le monde actuel. L’accélération des bouleversements, la brutalité des transformations, la circulation d’informations anxiogènes, la pression des réseaux sociaux, toute cette propagation d’ondes souvent négatives ont un impact puissant sur l’équilibre des individus et résonnent à l’intérieur des entreprises en augmentant le niveau de stress des équipes. À ceci peuvent s’ajouter la perte d’un marché, la perspective d’une restructuration ou d’un plan de sauvegarde de l’emploi, des restrictions budgétaires, etc. qui déstabilisent les équipes et portent atteinte à l’équilibre général de toute entreprise.

L’intelligence émotionnelle et l’auto-détermination liée à une motivation intrinsèque ont, nous l’avons vu, un effet direct sur la réussite des actions envisagées, le développement du leadership et l’engagement productif. Le monde du sport de haut niveau et celui de l’entreprise se rejoignent sur la recherche de la performance dans un environnement compétitif. Aller toujours plus loin, plus vite, plus haut. Gagner des secondes ou des parts de marché, satisfaire des clients ou faire vibrer des foules, motiver une équipe lors d’un match ou pour répondre à un appel d’offres, décider dans l’incertitude, tous ces challenges peuvent devenir possibles grâce à une compréhension du rôle des émotions dans le fonctionnement cognitif.